Le sourir de Ravensbrück - Patrick CABANEL Agrandir l'image

Le sourir de Ravensbrück - Patrick CABANEL


Celle qui fût surnommée ainsi par ses co-détenues a eu une courte vie entièrement consacrée à aider les autres. Elle enseigne à l'école du dimanche pour les plus jeunes puis devient surintendante d'usine (assistante sociale) puis infirmière. Elle s'installe à Ivry, dans la "Zone" pour assister les familles nécessiteuse.
A partir de 1940, elle organise des soupes populaires, des dispensaires et évacue des enfants juifs pour les cacher dans la Creuse. Elle rejoint ensuite le réseau de Pierre Dunoyer de Segonzac pour lequel elle distribue des tracts, fournit de fausses cartes d'identité et assure le ravitaillement de militants cachés. Arrêtée en juin 1944, elle est envoyée à Ravensbrück.
Elle est abattue lors d'une marche de la mort en février 1945.

Plus de détails

9,48 €

Patrick Cabanel

1_10011911

Celle qui fût surnommée ainsi par ses co-détenues a eu une courte vie entièrement consacrée à aider les autres. Elle enseigne à l'école du dimanche pour les plus jeunes puis devient surintendante d'usine (assistante sociale) puis infirmière. Elle s'installe à Ivry, dans la "Zone" pour assister les familles nécessiteuse.
A partir de 1940, elle organise des soupes populaires, des dispensaires et évacue des enfants juifs pour les cacher dans la Creuse. Elle rejoint ensuite le réseau de Pierre Dunoyer de Segonzac pour lequel elle distribue des tracts, fournit de fausses cartes d'identité et assure le ravitaillement de militants cachés. Arrêtée en juin 1944, elle est envoyée à Ravensbrück.
Elle est abattue lors d'une marche de la mort en février 1945.
FAMILLEMBLE 05
GENRETémoignages

Donnez votre avis

Le sourir de Ravensbrück - Patrick CABANEL

Le sourir de Ravensbrück - Patrick CABANEL


Celle qui fût surnommée ainsi par ses co-détenues a eu une courte vie entièrement consacrée à aider les autres. Elle enseigne à l'école du dimanche pour les plus jeunes puis devient surintendante d'usine (assistante sociale) puis infirmière. Elle s'installe à Ivry, dans la "Zone" pour assister les familles nécessiteuse.
A partir de 1940, elle organise des soupes populaires, des dispensaires et évacue des enfants juifs pour les cacher dans la Creuse. Elle rejoint ensuite le réseau de Pierre Dunoyer de Segonzac pour lequel elle distribue des tracts, fournit de fausses cartes d'identité et assure le ravitaillement de militants cachés. Arrêtée en juin 1944, elle est envoyée à Ravensbrück.
Elle est abattue lors d'une marche de la mort en février 1945.

Produits connexes

Ecoute d'extraits